XVIII | Alain SCARCEZ

Il faut tellement d’amour pour aimer un homme

Que dieu apparut comme une solution idéale

Faisant de notre paradoxalité un dogme

Pétrifiant nos élans d’une névrose sacerdotale

 

Commentaires

Ajouter un commentaire