Rêver d’éternité au détriment de la mort

La première injecte dans nos veines un rythme aussi infernal qu’illusoire

Là où l’acceptation sereine de la seconde nous aide à être pleinement

Le soleil inonde ta chevelure étoilée qu’habille maintenant un sourire saturnien

Commentaires

Ajouter un commentaire