Les gens disent de moi

Que je suis maladroit

Et ils ont bien raison

Car je n’ai pu retenir le bonheur

Sans qu’il ne se fracasse en larmes & en pleurs

 

Et puis il semblerait

Que je sois si distrait

Et ils ont bien raison

Car parmi la foule je n’ai jamais pu croiser

Cette douce muse que j’aurais pu aimer

 

Il découle aussi d’elles

Que je sois infidèle

Et elles ont bien raison

Car je ne me suis jamais assez respecté

Pour vivre de mes passions écrire et chanter

 

Clament les bonnes gens

Que je suis violent

Et elles ont bien raison

Car je me suis planté mil couteaux dans le cœur

Sans jamais consentir insouciant au bonheur

 

Colporte une clique

Que je suis alcoolique

Et elle a bien raison

Car je tiens si bien et prestement la boisson

Que je n’ai pu vomir le flux des trahissons

 

On se met à hurler

Que je suis débraillé

Et on a bien raison

Car même quand je vais dans les bras de Morphée

J’ose pousser le vice de coucher dénudé

 

On tend à souligner

Que j’suis efféminé

Et on a bien raison

Car j’aime prendre soin de moi de temps en temps

Et ne pas ressembler à un orang-outan

 

Mon frère ne peut taire

Que je suis solitaire

Et il a bien raison

Car je préfère aller seul au vent sur cette terre

Que d’importuner le monde de mes chimères

 

Ma mère a raconté

Que je suis écorché

Et comme elle a bien raison

Car mon cœur vénère les épines des roses

Plutôt que de boire l’amour à p’tites doses

 

Oracle du Saint-Père

Que j’suis réactionnaire

Et Dieu a bien raison

Car il pensait que si j’avais de telles idées

C’est qu’il me manquait probablement des données

 

Autre diagnostic

Que je sois lunatique

Et on a bien raison

Car ayant étudié toutes les lois à fond

J’ai clairement compris le sens des exceptions

 

Descende une autre fable

Que j’sois intarissable

Et elle a bien raison

Car il faut bien accaparer un peu de temps

Pour glisser à mes oreilles quelques compliments

 

On rit de temps en temps

De me voir si prudent

Et on a bien raison

On aurait préféré donc mon enterrement

Lorsque deux fois ma vie fut mise en suspens

 

Clame la prof de français

Que j’suis un peu barré

Et Dieu qu’elle a raison

Car j’aurais bien mieux fait de me jeter à l’eau

Que de perdre du temps à offrir un cadeau

 

Et enfin on prétend

Que je suis insolent

Et on a bien raison

Car même en ce moment je déploie des ruses

Pour me trouver mil raisons & mil excuses

 

C’est à s’interroger

Quand même finalement

Pourquoi quand il me voit

Mon chien chaque matin

Secoue la queue de joie ?

 

C’est à se demander

Pourquoi aussi mon chat

Quand je rentre chez moi

Miaule ses arias

Et rêve dans mes draps ?

 

Dis-moi aussi pourquoi

Toi l’otage de Troie

Luminescente Hélène

Perçois le clinamen

Dans mes yeux de Chimène ?

Commentaires

Ajouter un commentaire