Je voudrais être aimé d’une louve aux abois

D’une rose qui pique d’une hors-la-loi

Mystique Gorgone de toute apparence

Qui ignore encore les charmes de sa démence

 

Qui de plus envoûtant que cette perce-neige

Aux hordes des chevaux fous de son manège ?

Mais que m’importe donc maintenant de mourir

D’extase hôte privilégié de tes délires

 

Tu feras exploser dans un feu d’artifices

Les lascives vertus qu’ils appellent des vices

Tu incendieras les horizons délavés

De tes instincts antre cruel de tes péchés

 

Et s’il devait  rester quelqu’un sur cette terre

Que tu pourrais porter hors de cet hémisphère

C’est sans aucun doute cet être volcanique

Pour qui solitaire tu es le viatique

 

Crois-tu donc encore pouvoir mourir d’amour

Sur les rythmes sombres des Métros de velours ?

Devenir pourquoi pas une femme fatale

Union vespérale d’un Saint et d’une Vestale ?

 

Enfonce-toi en moi telle une seringue

Injectée de folie à en devenir dingue

Nous partirons ensuite nus dans un tourbillon

Un délicieux festin à perdre la raison

Commentaires

Ajouter un commentaire