Ressac vers mon âtre

Enjamber le Fleuve-Cohue

Croiser des pâtés multicolores

Beuglements barbares qui déflorent

La rue dégoulinante d’inconséquences

 

Lire Violette jusqu’au bout de la nuit

 

Tapi dans la pâleur vespérale

Suspendu au réverbère altier

Se distraire des nimbes stellaires

Humer les poussières de larmes

 

Fleurir le sanctuaire étoilé aux lueurs hésitantes

Commentaires

Ajouter un commentaire